Zone Pinel : quelles sont les zones de la loi Pinel ?

Afin de bénéficier des avantages de la loi Pinel, il importe que votre bien se situe dans la bonne zone. Pour cela, vous devez savoir quels sont les secteurs identifiés par cette disposition. Découvrez-les.

La zone A

Premier secteur visé par le zonage, le territoire A compte environ une dizaine de villes du département de l’Ain. De même, certaines agglomérations des Alpes-Maritimes intègrent cette région. Si vous convoitiez les Bouches-du-Rhône ou la Corse-du-Sud, les villes de ces départements font aussi partie de la zone A. Du côté de l’Hérault, une vingtaine de cités sont concernées par la loi Pinel qui cible également l’Oise. Le Val-d’Oise et le district de la Seine-et-Marne comptent respectivement 70 et 85 communes touchées par la règlementation Pinel.

La zone A Bis

Plus restreinte que la zone A, le secteur A bis compte également quelques communes importantes. Parmi elles figure notamment la ville de Paris ainsi que 12 communes des Yvelines.

pinel paris

Aussi, 18 municipalités du Val-de-Marne et 1 du Val-d’Oise font partie de cette sélection. Par ailleurs, le district de la Seine-Saint-Denis compte une dizaine de villes profitant de cette loi. Le département des Hauts-de-Seine quant à lui, semble plus privilégié avec une trentaine de cités.

La zone B1

Dernier secteur à profiter de la loi Pinel, la zone B1 compte aussi de nombreux territoires assez intéressants. Vous y trouverez notamment la grande couronne parisienne ainsi que tous les Départements d’outre-mer. Par ailleurs, la Corse ainsi que les autres îles appartenant à la métropole font partie de la zone B1.

pinel corse

Notez que ce secteur regroupe également certaines municipalités dans lesquelles les prix de l’immobilier sont trop élevés. Dans ce registre figurent par exemple les villes de Bayonne, Chambéry, Saint-Malo, La Rochelle, Annecy et les Cluses. En outre, toutes les communes ayant une population supérieure à 250 000 habitants sont également classées en zone B1.

Bénéficiant autrefois de la loi Pinel, les secteurs B2 et C en ont été désormais exclus. Cela s’est fait notamment grâce à la loi de finances de 2018.